La deuxième spécification du moteur japonais avait été introduite dès la quatrième épreuve de la saison, à Bakou, et avait donné satisfaction au motoriste et à ses clients, les écuries Red Bull et Toro Rosso, notamment en termes de fiabilité. Le travail s'est poursuivi pour parvenir à une troisième version appuyant plus sur la puissance, qui sera celle introduite dès le Paul ...Continuez de lire